top of page
  • Photo du rédacteurSolax

Les migraines cataméniale

Texte de solax


Bien connues et fréquentes, les migraines cataméniales surviennent principalement en période de cycle menstruel, mais existent aussi souvent en dehors de ces périodes. S’il leur arrive de disparaître avec un traitement hormonal , pendant la grossesse ou à la ménopause, parfois rien ne peut les stopper.

À mon sens, et selon mon expérience de thérapeute, les chutes hormonales ne sont qu'un fort facteur déclenchant de la migraine mais n'en sont absolument pas l'origine. Quand les migraines disparaissent pendant la grossesse, ce qui n’est pas toujours le cas, c'est que le facteur hormonal était le principal déclencheur de la douleur. La douleur n'en est pas moins une douleur musculaire de l'oeil et/ou du cou, qui diffuse sur les nerfs irités par la forte contracture musculaire et c'est encore la pathologie binoculaire qui est en cause. Les chutes hormonales augmentent la sensibilité des points douloureux préexistants qui se situent sur un muscle de l'oeil et/ou un muscle de la nuque, ceci pour les raisons suivantes :

La modification de souplesse des muscles, liées à la chute hormonale ( une cantatrice aura une modification de souplesse de ses cordes vocales et évitera de chanter en période de règles ) inversement pendant la grossesse, il y a une augmentation de souplesse musculaire, ce qui explique le soulagement des migraines, assez fréquent.

La baisse de tonicité liée à la fatigue agit directement sur la capacité des yeux à gérer la vision binoculaire dans sa composante mécanique musculaire, une des commandes de la convergence étant purement tonique.

La variation de la pression sanguine influe fortement sur la sensation de douleur en cas de vasodilatation et sur la diminution de l'apport en oxygène dans le muscle (entraînant des courbatures sur les muscles faibles) en cas de vasoconstriction.

L'hypersensibilité émotionnelle de la chute hormonale, bien connue des femmes, laisse la place au stress, donc à l'hyperconsommation en magnésium et donc aux tensions musculaires, les muscles les plus sensibles étant fortement réactifs.

Lors du traitement de migraines cataméniales, j’ai pu constater tout d’abord la disparition des migraines en dehors des périodes de cycles, puis la diminution de l'intensité de celles du cycle, jusqu'à leur disparition.


Solax.

© COPYRIGHT SOLAX[/color]

21 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

La vision double inconsciente

Petit lexique : DIPLOPIE : vision double qui peut être physiologique (normale) ou pathologique. Nous avons deux yeux donc deux images arrivent au cerveau. L’humain, contrairement aux animaux, doit uti

Névralgie d’Arnold douleurs cervicales

Les douleurs de contractures au niveau des cervicales sont très souvent liées aux difficultés de micro-loucheries des yeux. Ces douleurs diffusent sur tout l’arrière du crâne et en latéral, c'est-à-di

Comments


bottom of page